[Dossier] Corsair, 10 ans après – 2ème partie : bienvenue à bord !

Salut les Avgeeks ! Poursuivons aujourd’hui notre dossier spécial Corsair. Souvenez-vous, c’est à l’occasion d’un voyage à la Réunion que je volais à nouveau sur les lignes Corsair après 10 ans d’absence. L’occasion rêvée de faire le point sur l’expérience de vol avec cette compagnie tricolore en 2017.

Après avoir abordé l’expérience au sol dans le premier article que vous pouvez retrouver ici, place à l’expérience en vol !

Bienvenue à bord : la cabine Corsair

Nous revoici à Orly Sud le 20 juin dernier, dans la nouvelle jetée, pour l’embarquement du vol Corsair vers la Réunion. Arrivée à bord, je découvre avec plaisir la cabine très agréable à l’oeil, tout en violet. Je ne l’avais encore jamais vue en vrai. Mon siège est situé vers le fond de l’Airbus A330-200, je longe donc plusieurs rangées de sièges avant d’arriver à ma place. Dès les premiers instants, je trouve le pitch très bon et suis bien installée.

[Astuce Avgeekette] : les sièges situés à l’arrière de l’avion proposent un pitch souvent plus généreux.

image23

IMG_8413

L’embarquement se déroule sans encombre et nous quittons le bloc à l’heure. Le coucher de soleil sur Orly est magnifique et le ciel rosé se prête à merveille aux photos.

IMG_8397

IMG_8406

Il est temps de nous aligner en piste 08 pour décoller, en route pour l’Océan Indien ! Après un peu plus de 11h de vol, l’île est en vue et nous offre un panorama exceptionnel…

IMG_8449

IMG_8461

IMG_8465

IMG_8471

IMG_8473

IMG_8492

Pour profiter un peu plus longuement de l’approche, je vous ai préparé une petite vidéo :

Petit bon dans le temps, passons quelques instants au vol retour et à une autre expérience de la cabine Corsair. J’ai eu la chance de voyager sur l’un des 3 Boeings 747 encore exploités par la compagnie. Autre privilège, le placement en issue de secours qui garantit un maximum de place pour les jambes, merci Corsair ! Léger inconvénient de ces places, elles sont situées à côté des galleys, donc des odeurs de la préparation des repas et des mouvements de l’équipage qui vont avec. Ci-dessous deux photos depuis ma place, une version le soir à l’embarquement et l’autre le lendemain, au lever du jour.

IMG_1896

IMG_1930

D’ailleurs avant de passer à la suite, parlons quelques instants du lever du jour en avion. C’est de loin le moment que je préfère. L’atmosphère est si particulière dans la cabine : chacun est encore à moitié endormi, on commence à sentir l’odeur du café préparé par l’équipage pour le petit-déjeuner et surtout, le paysage par le hublot est magique 🙂

IMG_1926

Ca laisse rêveur de telles couleurs, n’est-ce pas ? 🙂

Un catering correct mais des prestations allégées par rapport il y a 10 ans

Passons à présent au catering (comprendre restauration à bord). Les vols de nuit entre Paris et la Réunion comprennent un dîner avec un plat chaud et un petit-déjeuner avec boisson chaude en classe Economie.  Servi environ 1h après le décollage, le dîner a été correct à l’aller comme au retour. A noter pour le petit-déjeuner, un petit décalage de prestation par rapport il y a 10 ans. C’est aujourd’hui dans une boîte que sont distribuées les collations composées d’un morceau de pain, d’une madeleine et d’une compote. Cela permet de faire des économies tout en étant en phase avec ce que propose la concurrence. Seule Air France distribue encore des plateaux repas plus fournis pour le petit déjeuner sur l’axe Paris-Réunion.

image24

Autre petite déception, j’avais souvenir lors de mes vols précédents avec Corsair de boissons, biscuits et madeleines à disposition des passagers pendant la nuit. Si les boissons sont toujours bien là, il n’y a plus de trace des encas. C’est dommage je trouve, c’est sympa et atypique de pouvoir se lever en pleine nuit dans l’avion pour se dégourdir les jambes, en attrapant un verre d’eau et une madeleine au passage. Pour moi, ça a même une symbolique toute particulière. Je me souviens petite de me réveiller toute ensommeillée et de voir mon Papa me tendre un verre d’eau et une madeleine (-> mon Papa, mon héros 😉 ). Madeleine de Proust, vous dîtes ? Oh oui, c’est certain !

Mais pour en revenir au catering global, je vous avoue que les repas dans l’avion ne sont pas ce que je préfère. J’aime bien plus me plonger dans ma bulle en perdant mon regard dans le ciel bleu. Dans le cas de vols de nuit, quand nous sommes contraints d’abaisser les cache-hublots, ce sont les films qui ont ma préférence pour me plonger dans un autre monde. Vous l’aurez compris, voici venu le moment de parler du système de divertissement à bord !

Système de divertissement à bord : grand écran & contenus de qualité

Premièrement, rappelons que la dernière fois que j’ai voyagé avec Corsair il y a 10 ans, le système de divertissement individuel n’existait tout simplement pas. Autant dire que nous sommes depuis passés dans un autre monde. J’avais donc hâte de découvrir l’IFE Corsair version 2017 ! Et je n’ai pas été déçue. L’écran est grand et agréable (rien à voir avec les vieux IFE Air France encore en service sur l’Océan Indien). J’ai eu quelques soucis avec le tactile pendant les premiers instants mais une fois que j’ai compris que c’est bien l’ongle qu’il faut utiliser pour naviguer, tout est rentré dans l’ordre.

IMG_8417

image25

Côté contenus disponibles, quelques films bien sympathiques et diversifiés ; des épisodes de séries, des albums musicaux pour tous les goûts. Chacun peut y trouver son bonheur.

La partie de suivi du vol en temps réel (la partie préférée des Avgeeks dans l’IFE) connaît quelques ratés. Les infos vitesse / altitude / temps de vol restant ne se mettaient pas à jour. Je ne sais pas si c’était ponctuel ou un souci connu.

IMG_1934 (1)

Boutique de vente à bord

Pour l’anecdote, j’ai craqué pendant le vol retour pour la maquette du Boeing 747. Il en reste si peu aujourd’hui en service, il faut leur rendre hommage ! Un joli souvenir immédiatement intégré à ma collection ! 🙂

IMG_2283

Mon coup de coeur : l’Equipage

Mais je crois que le plus important et ce qu’il m’importait vraiment de retrouver 10 ans après avec Corsair, c’était l’atmosphère à bord. J’avais souvenir d’une ambiance agréable et d’un équipage à l’écoute des passagers ; j’ai retrouvé tout cela avec plaisir. J’ai pu faire la connaissance de plusieurs membres d’équipage et notamment d’Olivier au retour de la Réunion. Je les remercie tous pour leur sympathie, leur bonne humeur et nos échanges. Je remercie tout particulièrement le Chef de cabine du vol retour – originaire de la Réunion qui plus est, il ne pouvait qu’être adorable ! – qui m’a fait la surprise de m’emmener dans le cockpit au moment du débarquement. Cela m’a permis d’échanger quelques mots avec le Commandant de Bord très sympathique également et de faire une photo souvenir. Le voyage et les vacances ne pouvaient pas mieux se terminer.

IMG_9567

Voyager avec Corsair en 2017 : 100% validé et recommandé par Aviation Geekette’s Blog !

En somme vous l’aurez compris, j’ai été ravie de retrouver cette compagnie que j’avais laissée 10 ans auparavant. Je l’ai découverte changée sur la partie cabine / divertissement à bord mais intacte sur tout ce qui fait sa force : le service et la bonne humeur à bord. N’hésitez pas à emprunter cette compagnie.

Merci de m’avoir lue, j’espère que l’article vous a plu. Vous pouvez retrouver le 3e et dernier article du dossier consacré à la montée en gamme avec le test des Salons par ici.

Bonne semaine & à bientôt les Avgeeks !

cropped-cropped-image41.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s