[Dossier] Corsair 10 ans après – 3ème partie : la montée en gamme au rendez-vous

Après avoir fait le point sur l’expérience de voyage avec Corsair 10 ans après mon dernier vol avec la compagnie, je peux sans conteste témoigner que la montée en gamme de la compagnie est réelle. Je dirais même flagrante par rapport à 2012, quand la compagnie du groupe TUI a initié cette stratégie.

Les salons Corsair à Orly et à La Réunion

L’un des premiers signes de la montée en gamme de celle qui s’appelait à l’époque Corsairfly a été l’ouverture du salon Grand Large à Orly Sud. Nous étions alors en mai 2011. Ont suivi des ouvertures de salon dans les principales destinations de la compagnie : les Antilles françaises et la Réunion. L’Île Maurice dispose aujourd’hui également d’un salon dédié.

Lors de mes voyages entre Paris et la Réunion au mois de juin, Corsair m’a très gentiment invitée à découvrir ses salons. Une ambiance feutrée, des couleurs douces, du mobilier design & des espaces dans lesquels chacun peut avoir son intimité : un pari réussi et un atout pour la compagnie.

La preuve en images pour le salon à Orly…

img_1317

img_1319

img_1327

… et à la Réunion, où on retrouve le même mobilier et la même structure. Belle uniformité du produit !

img_1882

img_1879

L’offre de presse est large dans les salons : plusieurs titres de journaux sont disponibles et plusieurs magazines sont en libre-service. Via l’application Le Kiosque, vous pouvez également consulter une cinquantaine de magazines et télécharger 3 titres. Des tablettes sont également disposées dans le salon si vous ne souhaitez pas utiliser vos appareils.

img_1328

image15

Côté restauration, on retrouve dans le salon un assortiment de mets chauds et froids et sucrés et salés pour se sustenter avant l’embarquement. Petit coup de coeur à Paris pour les macarons et à la Réunion pour les bouchons et les samoussas qui ne demandaient qu’à être croqués ! 🙂 Le tout est accompagné de boissons fraîches : eaux, jus de fruits, vins, punchs et bien sûr, du Champagne.

img_1886img_1871

Le point très appréciable du salon à La Réunion : nous avons été appelés à embarquer dans le 747 les derniers. Quel confort de passer en quelques instants de l’atmosphère feutrée du salon à son siège. Seules quelques minutes se seront ainsi écoulées jusqu’au décollage.

Pour information, l’accès au salon est possible lorsqu’on voyage en classe Economie au prix de 40€ par trajet. Etant donné les travaux à l’aéroport de La Réunion en ce moment et la diminution de la taille de la salle d’embarquement, c’est à réfléchir si vous souhaitez être coupé du bruit et de l’agitation avant de passer la nuit dans l’avion !

La classe Business est arrivée !

C’était il y a 1 an. Corsair annonçait l’introduction dans sa flotte d’un nouveau produit : la classe Business. Deux des trois Boeings 747 de la compagnie sont déjà équipés de la nouvelle classe à l’heure où j’écris cet article, et le reste de la flotte le sera d’ici à la fin de l’année. Le principal + de ces sièges : une inclinaison totale qui permet de passer le siège en lit parfaitement horizontal. 

air-journal_Corsair-Affaires-2016
Visuel Corsair – Tourmag.com

La classe Grand Large qui représentait jusque-là le produit haut-de-gamme de Corsair se transforme ainsi en une Premium Economie. De par les services et la qualité de l’expérience à bord, on peut dire que c’est une très belle Premium Eco.

En prime de ce nouveau siège, la compagnie a annoncé vendredi 15 septembre faire appel au chef étoilé Michel Rostang et au spécialiste du caviar Petrossian, devenant ainsi la première compagnie au monde à servir du caviar en classe Business (à noter : le caviar est servi en option dans un menu Prestige, comprenant notamment un demi-homard – prix du plateau 55€). Du tape à l’oeil ? Pas du tout, ce n’est pas dans la philosophie de Corsair.

Bien au contraire, Corsair revendique de ne nullement chercher à égaler les compagnies du Golfe. Elle se veut simple et offrant un bon rapport qualité / prix. A l’heure où les low-cost long-courrier se multiplient et tentent de bousculer le marché, Corsair a fait le choix de poursuivre sa montée en gamme. Je vous invite à ce sujet à lire l’article de La Tribune que je trouve très juste, par le journaliste spécialisé Fabrice Gliszczynski : Corsair répond aux low-cost long-courrier avec du caviar Petrossian à bord

—————————————-

C’est sur ces mots que je clôture le Dossier spécial Corsair dont vous pouvez retrouver les deux précédents volets par ici :

[Dossier] Corsair, 10 ans après – 1ère partie : expérience au sol

[Dossier] Corsair, 10 ans après – 2ème partie : bienvenue à bord !

Et si vous avez ou allez voyager prochainement avec Corsair, dîtes-moi ce que vous avez pensé de votre voyage en commentaires !

cropped-cropped-image41.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s