Retour vers le… passé : voyage dans un Boeing 737 de 25 ans !

L’année 2018 semble être placée sous le signe de Boeing et plus particulièrement du 737 pour l’Aviation Geekette que je suis ! Le 737, c’est cet avion monocouloir qui reste à ce jour l’avion le plus vendu au monde. Nous avions découvert son histoire à l’occasion de la livraison du 32ème 737 à Transavia en mars dernier (reportage par ici 🔗).

IMG_1433

A l’époque de la livraison du 737 à Transavia, nous avions embarqué à bord d’un avion tout neuf, qui avait moins d’une dizaine d’heures de vol à son actif (décollez par ici 🔗). Le récit que je vous propose aujourd’hui est tout autre, il va même vous plonger dans un passé… de plus de 25 ans !

Voler dans un avion de cet âge est plutôt rare chez nos compagnies européennes régulières. Air France, Lufthansa ou encore British Airways disposent de flottes de 12 ans d’âge moyen, c’est un peu plus jeune pour Singapore Airlines qui est à 7 ans et plus bas encore pour Emirates ou Qatar Airways à 5 ou 6 ans. En revanche, chez les compagnies charter particulièrement actives lors de la saison estivale, il peut arriver que l’on tombe sur une perle.

Ce fut mon cas lors de mon retour de vacances estivales en Crète fin juillet. Deux jours avant le départ, j’ai reçu mes informations de voyage (ce délai est normal pour les vols charters) à savoir n° de vol et horaires. A la vue du numéro de vol, grande circonspection :  « MV1718 » ?! 🤔 Place alors à la chasse avgeek pour découvrir de qui il s’agit. Quelques minutes plus tard, la recherche s’est avérée fructueuse : c’est Air Mediterranean qui nous ramènera à Paris ! ✈️logoAttention, ne confondons pas avec la compagnie française Air Méditerranée que l’on a pu souvent observer en France et qui a disparu en 2016. Air Mediterranean est une compagnie charter grecque, créée tout récemment en 2017, disposant d’une flotte de deux avions. Deux 737-400 tous deux âgés de 28 ans, immatriculés SX-MAI et SX-MAH. Le SX-MAI par exemple est passé entre les mains de bien des compagnies pendant toutes ces années :

sx-mai.png

Le modèle -400 du 737 est devenu rare, la pupille de tout Avgeek pétillerait devant un tel oiseau ! 🤩 C’est donc avec une curiosité piquée à vif que je suis arrivée à l’aéroport d’Héraklion le 30 juillet dernier pour ce vol MV1718 ✈️

img_7621.jpg

Il est un peu plus de 2h avant notre vol (décollage prévu à 16h30) quand le bus s’arrête et nous dépose à l’aéroport. Nous avons patienté à l’extérieur dans un premier temps car l’enregistrement n’était pas encore ouvert. Il faut dire que le nombre de comptoirs et l’espace de l’aérogare ne sont pas suffisants par cette forte affluence estivale.

IMG_7618

Malheureusement après une bonne demi-heure d’attente, on nous annonce que notre avion partira avec 3h de retard car il est parti en retard de son précédent vol de Marseille. C’est l’occasion de quelques dernières emplettes de produits locaux, comme l’huile d’olive sous toutes ses formes 🌿

Après un enregistrement quelque peu pénible et mal géré (160 pax sur deux comptoirs qui changent en cours de route, ça crée des embouteillages !), nous voici en porte d’embarquement. Passage obligé par le duty free pour gagner les portes d’embarquement (là bizarrement, rien à redire, l’espace ne manque pas et est rudement bien climatisé 😉❄️). Direction les baies vitrées qui permettent d’observer tout le tarmac de l’aéroport. Le balai des avions est impressionnant.

Tout en observant les mouvements, je garde un oeil sur Flight Radar afin d’observer la progression de notre avion. Le voilà qui pointe le bout de son fuselage ! Il vient se garer juste devant le terminal, l’occasion d’une photo extérieure de ce modèle -400 du Boeing 737 (attention les yeux, ça va piquer, les vitres étaient particulièrement sales !! 😯)

IMG_7636

A peine les passagers de Marseille débarqués, notre embarquement est annoncé. Nous allons découvrir l’intérieur de ce 737 !

Au premier pied dans l’appareil, l’impression d’avoir fait un bond dans le passé est immédiate. La lumière est plutôt jaune, les hublots carrés, les boutons de réglages de l’aération ou encore des spots individuels sont eux aussi un peu datés…

et les sièges ressemblent davantage à des fauteuils à la structure épaisse, totalement en décalage avec  les sièges ultra-fins faits aujourd’hui.

Cette cabine me rappelle mes premiers voyages en avion (aïe, petit coup de vieux !), on en a fait du chemin depuis !

L’embarquement est réalisé très rapidement et la fermeture des portes se fait dans la foulée. La mise en route est lancée, nous roulons vers la piste de décollage.

Les moteurs ronronnent et sont poussés à plein régime, c’est parti ! 🛫🛫🛫

Le décollage nous offre de beaux paysages. La lumière dorée de ce coucher de soleil enveloppe la Crète.

IMG_7680

Pendant ce vol de 3h22, une collation nous a été servie. Au programme : choix de boisson fraîche ou chaude accompagnée d’un gâteau au citron.

On appréciera la serviette logotée également et affichant la promesse de la compagnie « Faire voyager l’hospitalité méditerranéenne dans le monde entier » :

IMG_7707

Les safety cards aussi sont collector :

IMG_7776

IMG_7775

La route empruntée pour rejoindre Paris nous a fait passer au-dessus de la Grèce continentale. Nous avons ensuite longé les côtes italiennes par la mer Adriatique avant de survoler les Alpes.

Capture.PNG

C’est une lumière de folie qui nous a accompagnés tout au long du parcours. Regardez plutôt…

IMG_7689

IMG_7721

IMG_7745

IMG_7760

Avec de si beaux paysages et couleurs, je pourrais rester des heures les yeux rivés sur l’horizon, pas vous ? 🤩

Et en parlant de photo, en voici une qui vous montre le contraste entre la lumière jaune de la cabine et le ciel rosé, on pourrait presque croire à un montage !

IMG_7739

La nuit finit par arriver et avec elle, le moment de l’atterrissage. Il est 22h passé de quelques minutes, la Tour Eiffel scintille comme pour nous indiquer le chemin. Le roulage assez rapide nous fait passer devant le Terminal 1. Ce bon vieux camembert affiche le drapeau tricolore au moment où nous passons à sa hauteur #cocorico 🇫🇷🐓

Après être arrivés à notre point de stationnement au Terminal 3, le débarquement par paxbus est annoncé. Les bagages seront livrés très rapidement (d’autant que nous étions parmi les derniers à enregistrer). Petit détail qui m’a fait sourire, le logo de la compagnie était absent de l’écran de livraison des bagages. Paris Aéroport ne disposait peut-être pas du logo de cette compagnie venue si peu souvent.

img_7781.jpg

La fin des vacances est cette fois bel et bien définitive, et ce vol quelque peu singulier dans cet appareil de 28 ans fut original ! Avez-vous déjà eu l’occasion de faire un vol « vintage » dans un avion spécial ? 😊

Si vous avez apprécié effectuer ce vol en ma compagnie, n’hésitez pas à liker et partager autour de vous ! A bientôt les Avgeeks 👋👋

Av_geek2018-02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s